Comment devenir un bon webdesigner ?

Comment devenir un bon webdesigner

Certains vous diront que la notion de “bon webdesigner” est assez subjective. Après plus de 10 ans à faire ce métier, je peux vous dire que ce n’est pas le cas. Alors oui, le graphisme web peut être subjectif (et encore) mais comme le web design est un ensemble de compétences variées, les KPI de votre site internet vous diront tout de suite si vous êtes ou non un bon webdesigner.

Lors de la création d’un site internet, et c’est là la complexité, le concepteur de site web ne fait pas ce qu’il veut, il doit savoir jongler avec de nombreuses contraintes pour concevoir le meilleur graphisme et la meilleure expérience client possible.

Dans cet article, je vais vous expliquer les différents points à connaître et habitudes à avoir pour devenir un meilleur webdesigner et exceller dans ce domaine. 

Qu’est-ce qu’un webdesigner ?

Un webdesigner est tout simplement un concepteur de site web. Auparavant graphiste web, c’est-à-dire uniquement chargé du design du site internet, aujourd’hui le webdesigner 2.0 doit être capable de concevoir le design mais également l’ensemble du site internet et mettre en place les différents outils marketing et SEO

Attention un webdesigner n’est pas un artiste car même s’il joue avec les formes, couleurs et mises en page, il doit respecter les contraintes clients que l’artiste n’a pas. Le concepteur de site web possède un cahier des charges et va ainsi devoir créer le site internet en respectant à la lettre les différentes contraintes de ce cahier des charges. C’est cela que je trouve super intéressant dans mon métier, savoir être créatif malgré nos nombreuses contraintes.

Les compétences du Webdesigner : Être multitâche

Bon webdesigner multitache

Ci-dessus, je vous ai écrit que le web design est un ensemble de compétences variées. Aujourd’hui un webdesigner moderne doit être capable de faire du design graphique, du SEO, du digital marketing, un peu de développement et de l’UX design.

Vous l’aurez compris, il doit absolument être multitâche ! On ne lui demande pas non plus d’être un expert dans tous ces domaines mais d’être un expert en design graphique puis d’avoir de très bonnes notions dans les autres compétences.

Pourquoi ? Car aujourd’hui un site internet n’est pas qu’un beau design, de nombreux facteurs rentrent en compte pour qu’un site web soit une réussite. Il est donc primordial de connaître tous ces écosystèmes afin d’anticiper au mieux les contraintes et créer du premier coup un site web responsive ultra efficace.

Vous l’aurez compris, s’intéresser aux autres secteurs du web est très important ce qui nous amène à notre second point : le profil du webdesigner.

Le profil du Webdesigner : Être curieux, savoir écouter les critiques et faire de la veille quotidienne

Un bon webdesigner est une personne curieuse ! Et c’est la qualité numéro 1 d’un bon concepteur de site web. Si vous restez dans votre coin, dans votre monde, votre évolution sera très lente.

Je vous conseille par exemple de voir des expositions, d’aller au cinéma, de voyager afin d’ouvrir votre culture graphique. C’est comme ceci que vous allez vous ouvrir au monde et découvrir des styles, des idées et des concepts nouveaux. Vous pourrez même parfois être précurseur de tendance.

« Les bons artistes copient, les grands artistes volent. »

Pablo Picasso

N’hésitez pas à reprendre des idées de la vie de tous les jours pour vous les réapproprier et les adapter dans le monde du webdesign.

Autres conseils, savoir écouter les critiques constructives. Il est souvent difficile d’écouter les critiques mais pourtant c’est elles qui vont énormément vous faire avancer. Attention, je ne vous dis pas de toutes les appliquer mais au moins écoutez-les. Si une critique revient souvent, peut-être que vous devez faire un changement.

Dernier conseil pour avoir le profil d’un bon webdesigner est de faire de la veille. Allez voir ce qui se passe sur le web. Faites de la veille concurrentielle et sectorielle puis analysez pourquoi cela a été fait ainsi. C’est le meilleur moyen de comprendre le pourquoi et de débloquer de nouvelles compétences.

Ne jamais arrêter de se former

Bon webdesigner se former

Cela fait plus de 10 ans que j’ai quitté l’école et je peux vous dire que les outils que j’utilisais à l’époque ont énormément évolué. Je vous conseille donc de continuer à vous former. C’est primordial ! Certes au bout de quelques années vous aurez de l’expérience mais ne négligez pas les nouvelles techniques afin de toujours être au top.

En plus, ces nouvelles techniques vont sûrement vous simplifier la vie et vont vous faire gagner beaucoup de temps donc n’ayez pas peur de vous former même si vous êtes ultra qualifié en tant que Webdesigner. Vous le savez peut-être, mais les meilleurs sportifs au monde ont des entraîneurs, pourquoi pas vous ?

Vous pourriez être surpris de ce que vous apprenez et vous dire pourquoi je ne l’ai pas fait avant.

Avoir une palette d’outils et d’extensions

Pour être un bon webdesigner, vous devez vous constituer une palette d’outils afin de faire face à chaque situation. C’est au fil des années que cette palette va s’étoffer. Pour ma part, j’ai de nombreuses extensions chrome et logiciels sur internet pour m’aider dans ma vie de tous les jours et gagner de précieuses minutes chaque jour.

Comme j’ai envie de vous faire progresser, voici une partie de ma palette d’outils de webdesigner que j’utilise pratiquement tous les jours : 

Extensions chrome :

Logiciels sur internet :

Ne restez pas dans votre grotte, partagez et échangez avec d’autres webdesigner

Même si certains peuvent être des concurrents, n’hésitez pas à échanger avec des webdesigner. Ce n’est pas parce que vous allez par exemple partager vos techniques et outils secrets que ces concepteurs de site web vont devenir meilleur que vous. Au contraire, chacun va en ressortir gagnant.

Comme je vous l’ai dit précédemment, le web design est un ensemble de compétences et la technique n’est qu’une petite partie.

N’hésitez pas à également partager vos problématiques. En échangeant, vous vous rendrez compte que certaines personnes ont sûrement les mêmes problématiques que vous et vous pourrez ainsi travailler ensemble dessus. Voici une citation que j’aime beaucoup et qui exprime bien le principe d’intelligence collective :

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

C’est en échangeant et en faisant bouillir votre cerveau avec d’autres que vous vous ferez grandir.
Voilà, on arrive à la fin de cet article, j’espère vous avoir donné de nombreux points-clés pour vous aider à devenir un bon webdesigner. Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager à vos ami.e.s.

Source photo : jcomp, pch.vector

Vous avez aimé cet article ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions sur “Comment devenir un bon webdesigner ?”

  1. Merci beaucoup Florian pour cet article et les logiciels que vous avez proposés : ils me seront très utiles !! J’ai malheureusement eu par le passé (il y a plus de 10 ans) une mésaventure avec un webdesigner qui ne m’avait pas informé du fait que les codes sources du site lui appartenaient. Le problème c’est que sa société a déposé le bilan. J’ai ensuite dû remuer ciel et terre (notamment avec le liquidateur de sa société) pour récupérer mon site internet (qui à l’époque m’avait coûté très cher pour un site vitrine : (+ de 3500 €…). Ce serait quoi vos pour un site vitrine ?

    1. Merci pour votre commentaire. Pour éviter les mésaventures, je laisse toujours mon client commander l’hébergement et son nom de domaine comme ça, tout lui appartient. Pour un site vitrine, tout dépend des fonctionnalités mais je suis plus vers 1000€ à 1500€.

  2. Merci pour cette article très bien détaillé. C’est vrai qu’entre un webdesigner, un webmaster et développeur, j’avoue m’y perdre un peu. Au moins je sais exactement ce qu’est un webdesigner et c’est plus clair pour moi. Article très instructif!

  3. Merci pour cet article très instructif, j’en ai appris plus sur le métier de webdesigner 🙂 et j’ai l’impression que beaucoup de compétences nécessaires pour faire ce métier sont indispensables pour travailler sur le web, comme être multitâche, se former, faire de la veille… Ce sont des compétences qui font beaucoup écho à celles d’un rédacteur web par exemple 😉

  4. Je pense que ça m’aurait bien plu d’être webdesigner. Ça évolue très vite c’est sûr, mais je trouve justement ça intéressant de toujours continuer à apprendre et progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.